Bionettoyage : quels sont les principes de base ?

Bionettoyage : quels sont les principes de base ?

Depuis le contexte sanitaire difficile, il est plus que primordial de garantir un environnement sain surtout dans le milieu hospitalier. Les bactéries sont plus résistantes aux produits d’usage et les protocoles de nettoyage ont évolué. C’est tout l’enjeu du Bionettoyage. Cette méthode consiste à purifier et à désinfecter les zones à risque. Il est important de connaître les bonnes pratiques pour un bionettoyage impeccable !

Bionettoyage : c’est quoi ?

Le bionettoyage rassemble toutes les opérations de nettoyages permettant d’éliminer sur n’importe quelle surface les micro-organismes responsables des risques d’infection. Cette méthode de désinfection permet donc d’assainir l’environnement et de maintenir un état de propreté optimal. 

La méthode du Bionettoyage a donc pour objectif de protéger. Elle cherche à limiter et à réduire la propagation des micro-organismes (les virus, les bactéries et bien d’autres) se trouvant sur tous les types de surfaces. Améliorer la qualité de vie des locaux est également l’objectif de cette méthode. En plus de protéger les patients, les visiteurs et le personnel de santé, le bionettoyage rassure les personnes et favorise leur bien-être. 

Il est important de souligner que cette pratique requiert des connaissances particulières et des matériels adaptés. 

Qui sont concernés par le bionettoyage ?

Le bionettoyage doit être appliqué aux zones dites sensibles où le risque d’infection par des micro-organismes est important. Concrètement, les établissements de santé sont les lieux à risques où il est nécessaire d’adopter la méthode de désinfection. 

Parmi eux, nous pouvons citer les hôpitaux, les EHPAD, les pharmacies, les maisons de retraite et tant d’autres. Les activités de restauration ou encore de l’agroalimentaire sont tout aussi concernées par le bionettoyage. 

Les avantages du bionettoyage 

Le réel avantage du bionettoyage réside sur un procédé de nettoyage sans risque pour les habitants du logement. En effet, cette méthode est nous corrosive et non allergène. De ce fait, il n’existe pas de danger immédiat pour les personnes même fragiles. Elle élimine efficacement les micro-organismes sans détériorer les surfaces. Au contraire, elle restitue la brillance des surfaces. C’est donc une méthode écologique qui n’utilise pas de détergent chimique et préserve sainement les locaux considérés comme zone à risque. 

Comment procéder au bionettoyage ?

Même si la méthode ne représente pas un risque pour notre santé, il est nécessaire qu’un professionnel procède au bionettoyage. 

Le bionettoyage séparé

Le bionettoyage séparé est préconisé pour les milieux où les risques infectieux sont importants. Cette méthode suit 3 étapes essentielles pour le bon déroulement du processus : 

Tout commence par le nettoyage. Cela consiste à éliminer les salissures et les micro-organismes en utilisant un produit détergent adapté à la surface. Grâce à son action bactéricide, fongicide et virucide, le produit détergent nettoie, désinfecte et apporte une sensation de propreté. 

Ensuite, vient le rinçage. Cette étape est nécessaire pour éradiquer le biofilm engendré par le détergent.

Enfin, on procède à la désinfection. Par un système de pulvérisation, les bactéries, virus et champignons sont éliminés de manière radicale. 

Le bionettoyage combiné

Destiné pour les milieux où les risques infectieux sont moins importants, cette technique consiste à traiter les surfaces avec un produit détergent puis s’ensuit à  un simple rinçage à l’eau clair. 

Les principes à respecter pour un bionettoyage efficace 

Seules les surfaces propres peuvent être désinfectées. Cela veut dire qu’il est important de nettoyer les surfaces à traiter avec un détergent avant toute désinfection. Respectez les paramètres de TACT. Pour rappel, utilisez l’eau chaude pour une efficacité optimale en utilisant un matériel adapté. Ajustez le dosage en fonction de la nature, de la quantité de salissure à éliminer et de la méthode utilisée. N’oubliez pas que plus le temps d’action est important, plus le bionettoyage sera efficace. 

Il existe d’autres règles pour un bionettoyage optimal comme nettoyer de plus propre au plus sale, du haut vers le bas, de l’arrière vers l’avant.

Laisser un commentaire