Le plan de nettoyage et de désinfection : Comment l’élaborer ?

Le plan de nettoyage et de désinfection : Comment l’élaborer ?

Les établissements sont tenus de maintenir un état de propreté permanent des locaux et des équipements. Le plan de nettoyage et de désinfection doit être réalisé afin de définir les démarches à adopter. Il permet ainsi de déterminer les différentes actions à mener et les procédés tout en précisant les produits à utiliser ainsi que la fréquence à suivre. Dans une période compliquée, le plan de nettoyage et désinfection est plus qu’essentiel pour répondre aux exigences sanitaires. 

Le plan de nettoyage et de désinfection : c’est quoi ?

Le plan de nettoyage et de désinfection comprend une définition claire des opérations de nettoyage et de désinfection à effectuer pour maintenir les locaux et des équipements dans un état de propreté optimal, conformément à la réglementation en vigueur. Il est souvent présenté sous forme d’un tableau

Le plan de nettoyage et de désinfection suit différentes étapes bien distinctes. Il regroupe dans un tableau 5 points essentiels : 

  • Le premier point consiste à se demander quelles sont les surfaces à nettoyer et à désinfecter. 
  • Une fois cette étape franchie,  la fréquence de nettoyage doit être établie.
  • Le troisième point définit les matériels à utiliser, c’est-à-dire quels produits et machines à utiliser. Il est donc plus que recommandé de lister le matériel par zone à nettoyer. En effet, chaque surface requiert un produit et un procédé bien spécifique. Sachez que le choix du produit d’entretien dépend de plusieurs facteurs à savoir le type de support à nettoyer et le type de salissures. 
  • Le point suivant consiste à définir le procédé à choisir. Concrètement, il est essentiel d’adopter une méthode appropriée pour un nettoyage optimal.
  • Enfin, le dernier point concerne la sélection des acteurs qui seront tenus responsable des opérations de nettoyage et de désinfection. 

En résumé, le plan de nettoyage et de désinfection doit répondre aux différentes questions : Quelle surface à nettoyer, à quelle fréquence, avec quel produit et matériel, par quel procédé et par qui ? 

Selon le secteur d’activité, un contrôle de vérification doit être mené pour s’assurer de la conformité de l’hygiène. 

L’intérêt du plan de nettoyage et de désinfection

Le fait de construire un plan de nettoyage est obligatoire. En effet, le manager ou l’entrepreneur est responsable de la tenue des locaux et des équipements dans un état de propreté permanent. L’objectif est donc de maintenir et de garantir la sécurité du personnel mais aussi des clients dans le cas du secteur alimentaire, d’après la réglementation HACCP

Quelle est la différence entre nettoyer et désinfecter ?

Avant d’appliquer une procédure d’hygiène, il faut différencier ce que sont le nettoyage et la désinfection. La signification de ces deux termes est différente. Complémentaires, ces étapes sont indispensables au bon déroulement du processus.  

La définition du nettoyage 

Le nettoyage comprend l’élimination des résidus macroscopiques ou microscopiques et des salissures de la surface. Qu’elles soient visibles ou non, toutes les matières indésirables présentes sur les surfaces sont éliminées. 

Il est essentiel d’utiliser un produit détergent pour un nettoyage optimal. Son efficacité réside sur le fait que c’est un composé chimique ayant des propriétés mouillant, moussant, émulsifiant  et dégraissant. Le produit détergent doit être mélangé avec de l’eau chaude dans une température comprise entre 45  et 60  degrés celsius. Ainsi, les souillures sont éliminées efficacement. 

Le nettoyage est la première étape avant la désinfection. Si le nettoyage n’est pas effectué correctement, la désinfection ne sera pas autant efficace. 

La définition de la désinfection 

La désinfection élimine et tue les micro-organismes ainsi que les virus par l’utilisation de produits adaptés avec un dosage optimal. On utilise des produits de désinfectant pour rendre propre toutes les surfaces exposées à des risques bactériologiques. Ils peuvent être de nature bactéricide, virucide et fongicide. 

À noter que les produits désinfectants ne nettoient pas les surfaces. Ils agissent essentiellement que sur les bactéries, virus et autres organismes. 

Comment construire le plan de nettoyage et de désinfection 

Pour établir de façon correcte le plan de nettoyage et de désinfection, il est important de comprendre les différentes méthodes et procédés. 

Le respect du T.A.C.T

L’efficacité d’un nettoyage et d’une désinfection ne résulte pas d’un bon choix de produits chimiques ou bien du mode d’application choisi. Tout dépend du bon respect de la théorie du TACT

Né en 1959 en Allemagne, l’acronyme TACT, plus connu sous le nom de Cercle Sinner est une théorie sur la propreté, s’articulant autour de quatre facteurs indissociables. En effet, dès lors que l’un ou plusieurs des facteurs diminuent, les autres facteurs augmentent pour compenser le manque constaté. En clair, les facteurs,  qui regroupent le TACT, dépendent l’un de l’autre et doivent être équilibrés pour que le nettoyage soit efficace. 

Les 4 facteurs se présentent comme ceci : 

  • La température de l’eau doit être suffisamment élevée pour que le nettoyage soit performant. La chaleur impacte de manière positive la capacité détergente. Un nettoyeur vapeur est utile pour accélérer le processus de nettoyage en réduisant l’action mécanique 
  • L’action mécanique peut être réalisée manuellement par le biais d’un balai ou d’une éponge par exemple ou bien elle peut être combinée avec un moyen matériel adapté notamment avec un nettoyeur haute pression ou une autolaveuse.
  • L’action chimique est le fait d’utiliser des produits d’entretien ou de détergent. Celles-ci doivent être correctement dosées en évitant le surdosage, par respect de l’environnement. 
  • Le temps d’action est vraisemblablement l’étape la plus négligée et pourtant la plus indispensable de tous. Sachez que plus le temps d’action sera important, meilleurs seront les résultats. 

Les différentes méthodes de nettoyage

Le nettoyage et la désinfection séparée

Cette méthode suit  5 étapes qui ont lieu successivement :

  • Le prélavage consiste à éliminer les débris visibles de surfaces sur des équipements ou des locaux. Il convient d’utiliser cette méthode à basse pression afin d’éviter les projections. Pour les matériaux difficiles à nettoyer, la pression doit augmenter sans pour autant qu’elle soit excessive. 
  • Le nettoyage est le fait de détacher le film bactérien par le biais d’une action mécanique ou chimique. 
  • Le rinçage intermédiaire consiste à enlever les saletés détachées et les résidus de détergents. Il est recommandé de privilégier des machines à moyenne pression et d’utiliser de l’eau potable pour un rinçage efficace. 
  • Désinfecter les surfaces à l’aide de produit de désinfectant. Attendez un certain temps pour que le produit fasse effet avant de rincer avec de l’eau potable afin d’éliminer complètement les résidus du désinfectant. 

Le nettoyage et la désinfection combinée

Considéré comme moins efficace que la méthode séparée, le nettoyage combiné consiste à mélanger les produits de détergent et de désinfectant.  Les opérations restent habituelles à savoir le prélavage, le nettoyage et la désinfection et enfin le rinçage. 

Les produits de nettoyage à choisir

Suivant vos besoins, le choix du produit dépend de sa nature. On retrouve les produits de nettoyage abrasifs qui, par frottement et à l’usure, élimine les salissures. Les produits solvants sont utilisés pour dissoudre les salissures. Les produits agglutinants auront pour effet de retenir les salissures par le biais d’un matériel adapté. Les produits détartrants, quant à eux, dissolvent le calcaire. Enfin, les produits de nettoyage décapants dissolvent complètement les salissures tenaces. 

Le contrôle et la surveillance du nettoyage de désinfection

Vérifiez régulièrement les procédures de nettoyage et de désinfection. Les résultats du suivi permettent de vérifier l’efficacité du plan de nettoyage et de désinfection notamment sur le choix du détergent et du désinfectant, concentration du produit, température d’utilisation, pression, fréquence, etc. Si nécessaire, ajuster correctement les étapes pour un nettoyage performant.

La vérification du bon déroulement du nettoyage peut se faire par un simple contrôle visuel et par l’application du test biuret. Ce test consiste à reconnaître les liaisons peptidiques. Tandis que pour la désinfection, une analyse microbiologique est indispensable surtout pour les entreprises alimentaires. 

Réaliser un référentiel de produits 

Le plan de nettoyage et de désinfection s’accompagne d’un guide qui référence tous les produits d’entretien. Ce document digital ou papier permet au personnel d’avoir accès à une base de données qui centralise toutes les caractéristiques de chaque produit. Principalement, on a accès aux informations sur son utilisation, son dosage et son temps de contacts. 

Établir un registre de réalisation

Le registre de réalisation est un tableau qui permet à la personne, chargée à la réalisation d’une tâche, de signer. Une trace écrite permet de justifier de son passage et engage ainsi sa responsabilité. De cette manière, les mesures de nettoyage et de désinfection peuvent être suivies et la certification écrite peut être conservée.

Prévention des risques professionnels

Le plan de nettoyage et de désinfection se doit d’informer le personnel sur les dangers et les risques encourus. Pour s’assurer de la bonne utilisation des produits et des matériels, le personnel doit avoir à leur disposition toutes les informations relatives aux produits d’entretien comme par exemple le cercle de Sinner ou bien les codes couleur du matériel.
Enfin, le personnel doit être sensibilisé aux bonnes pratiques en matière d’hygiène et de sécurité comme le fait de porter des équipements KPI. Sans oublier de vérifier la conformité des étiquettes de chaque produit et de les stocker dans un endroit bien distinct avec leur emballage d’origine.

Laisser un commentaire